« Puissiez-vous vivre des moments intéressants »

Voici une célèbre malédiction chinoise. Nous pourrions nous demander si elle a été dite à quelqu’un qui travaillait dans la formation professionnelle en langues.

Avant 2021, à notre connaissance, France Compétences avait validé les certifications linguistiques de 20 certificateurs. Certaines faisaient partie de notre Guide, dont la dernière version qui est sortie en 2020.

En sortir une version 2021/22 aurait été un désastre pour Linguaid car France Compétences a demandé que tous les dossiers soient déposés pour étude avant une nouvelle certification (dont un nouveau numéro RS).

A ce jour, à notre connaissance, 6 certificateurs ont réussi à faire renouveler leurs dossiers pour janvier 2022, dont 4 car ils ont été déposés très tôt.

Avant de vous présenter le tableau à jour, ca sera peut-être intéressant de se poser les questions « qu’est-ce qui s’est passé », et « qu’est-ce qu’on fait maintenant » ?

Qu’est-ce qui s’est passé ?

C’est au certificateur de vous expliquer sa démarche de renouvellement. Cependant, nous pouvons spéculer sur les raisons de certains refus qui sont :

Trop de certifications langues dans le Répertoire. Les langues ont pris une place considérable dans les dossiers CPF. L’Etat n’a pas forcément le budget en adéquation avec le nombre de dossiers, et donc il fallait faire un tri. Aussi, normalement il va falloir avoir un numéro RS par langue dorénavant au lieu d’avoir un numéro par certification.

Des certifications pas assez « business ». L’objectif de France Compétences reste ancré sur les métiers, et les certifications avec un contenu trop générique, pas assez « business », ont peut-être souffert.

Des contrôles de dossiers trop légers. Le secret de l’écart entre le nombre de certifications achetées et réellement réalisées reste entre les certificateurs et France Compétences. Mais il est sûr que l’écart existe, et maintenant les certificateurs doivent faire plus attention avec leurs contrôles, surtout dans un effort de baisser les fraudes par des organismes peu scrupuleux.

Des programmes de formation séparés de la certification. Il ne s’agit pas de faire la formation qu’on veut puis ajouter un test. Il s’agit d’avoir une adéquation entre le programme de formation et la certification de fin de formation. Le référentiel CERCL étant très petit, c’était facile d’en faire abstraction. Mais tout cela risque de changer.

Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Tous les certificateurs vont contacter les centres de formation agréés séparément pour expliquer ce qui se passe.

Vous pouvez continuer à acheter des certifications dans le cadre des dossiers CPF jusqu’à la fin de l’année même si la  formation démarrera en 2022. Pour toute inscription puis formation en 2022, normalement il y aura un autre numéro RS à attribuer, et nous pouvons anticiper de refaire les catalogues sur EDOF.

De notre coté, nous allons faire deux choses :

a) Vous communiquer avec vous à nouveau et avec plus d’informations sur les dossiers des certifications refusés / en cours d’étude.

b) Faire des webinaires avec des certificateurs dont les dossiers sont renouvelés et qui sont, à nos yeux, en adéquation avec les besoins du marché. Ceci vous permettra de faire des choix si vous ne pouvez plus faire certaines certifications.

Il reste à vous dire que certains certificateurs vont refaire leurs dossiers. Si ces nouveaux dossiers sont acceptés (d’ici 1 à 6 mois au plus tard et au cas par cas), cela veut dire qu’il faut attendre exactement le nouveau cahier de charges pour être un centre agréé, dont peut-être de nouveaux tarifs. Les conditions de la réalisation des tests et examens ne seront pas la même que dans les années précédentes à causes des contrôles que les certificateurs vont imposer.

Tableau des certifications langues

Voici ci-dessous le lien vers un tableau Google Sheet. En cas de nouvelles informations, nous le mettrons rapidement à jour.

Cliquez-ici pour accéder au tableau des certifications langues

12 réponses
  1. Busatto
    Busatto dit :

    Merci pour ces infos détaillées et instructives bien qu’inquiétantes…
    Savez-vous ce qu’il en est des principales certifications utilisées pour l’espagnol, à soir le EsPRO (LanguageCert), le SIELE et le DELE?

    Répondre
      • Busatto
        Busatto dit :

        Merci Joss pour ta réponse. Pour info, le certificateur de EsPRO c’est PEOPLECERT INTERNATIONAL LTD qui a réussi à faire valider ses certifications pour l’anglais, et non pas INSTITUT DE LANGUE ESPAGNOLE ELE STRASBOURG comme indiqué (erreur présente sur le site de France Compétences d’ailleurs…)

        Répondre
      • Christine
        Christine dit :

        Merci beaucoup pour cet article et le tableau
        Je suis concernée par l’allemand et croise les doigts pour tous

        Répondre
      • Busatto
        Busatto dit :

        Il y a du nouveau concernant les certifications utilisées pour l’espagnol :EsPRO (LanguageCert), le SIELE et le DELE? Il me semble que le tableau n’a pas évolué depuis deux semaines, ce qui voudrait dire qu’on se dirige vers un mur pour beaucoup de langues au 31/12/21 (hors anglais et Lilate pour ceux qui étaient déjà partenaires)…

        Répondre
  2. MANDER
    MANDER dit :

    Thanks Joss. Je viens de regarder le site LILATE et ils ne sont pas ouverts à de nouveaux partenariats avec les organismes de formation en raison des fraudes qu’ils ont constatées.
    Dossier à suivre de près donc,
    Karen

    Répondre
  3. Sylvie Canevet
    Sylvie Canevet dit :

    Merci
    Juste une précision 3 certifications business ne sont plus référencées
    DFP , BEC et Bright
    LTE n est pas orienté Business par exemple et est référencé
    Aussi le critère Business n en semble pas un
    Question
    Les OF ont été certifiés Qualiopi sur la base de leur travail et des certifications utilisées et de critères établis par le cahier des charges France Compétence. À 1 mois de fin 2021 des certifications tombent certainement utilisées par ces OF . Pour eux pas de fraudes donc .. quel intérêt de les freiner économiquement ?

    Répondre
    • Joss Frimond
      Joss Frimond dit :

      Si le LILATE a changé de nom justement. Sur leur site, il est bien marqué « Test d’aptitude à travailler en XX ». Donc le travail a pris une place importante dans le contenu. Pour répondre à votre question – pratiquement tous les OF que je connais sont sérieux et essaient de travailler au mieux qu’ils peuvent. France Compétences ne se soucie pas d’eux, mais des OF peu scrupuleux qui profitent du CPF pour se faire de l’argent en utilisant de manière très légère les certifications. Mais malheureusement les nouvelles mesures nous impactent tous. »

      Répondre
  4. Nathalie D
    Nathalie D dit :

    Hey Joss, do you know if any ‘organismes certificateurs’ are taking on new clients or… Do we just give up and look for a cleaning job somewhere…?!

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.